Ils ont voté et puis après !....

Le nouveau gouvernement est jeune et rapide, surtout pour activer une politique libérale dans laquelle les « petits » sont sacrifiés comme toujours ! Capitalisme oblige, tandis que les grosses fortunes et les patrons s’enrichissent le bien public diminue. Le développement des enfants n’intéresse pas Monsieur Macron, ce n’est pas rentable.

Un audit de la cour des comptes annonce un déficit donc l’Éducation nationale coûte trop cher !! L’annonce officielle est faite : gel du point de la fonction publique. Les autres propositions sont déjà sur le tapis :

  • gel des postes : « Nous avons le nombre de postes qui convient », à nous de bien gérer. On prendra dans le dispositif « plus de maîtres que de classes » les enseignants pour le dédoublement des CP en REP plus. »
    Dans une école maternelle de Vitry-sur-Seine on compte 29 élèves par classe, c’est ce nombre qui convient donc à notre ministre de l’Éducation nationale !
  • suppression de la journée de carence  ;
  • rétablissement de la semaine de 4 jours, ce qui permettrait la suppression du fond de soutien aux communes et qui génèrerait une vague de licenciements dans l’animation !
  • pour le moment, on n’entend plus parler de la promesse de Macron, prime de 3 000 euros pour les professeurs de REP plus.

La CNT revendique une école dans laquelle chaque enfant doit pouvoir apprendre dans une communauté humaine, une école de la coopération et de l’ouverture au monde. Pour cette école il faut des moyens, des conditions de travail correctes, des formations pour les enseignants et surtout un projet humain et non financier !!!

Ne nous lamentons pas, organisons nous ! Venez nous rejoindre à la CNT, il est temps de prendre nos luttes en main !

Auteur : CNT STE 94
Publié le : 12 octobre 2017
Partager :


Télécharger le document (PDF - 75.4 ko)
Voir le document

Mots-clés