People & Baby

Déboutées par la justice, elles doivent rembourser leur ex-employeur

Quatre anciennes salariées syndicalistes d’une crèche parisienne, mises à pied puis licenciées au lendemain d’une grève, ont été déboutées en appel. Elles doivent rembourser des dizaines de milliers d’euros d’indemnités, obtenues en première instance, où la discrimination syndicale avait été reconnue. Elles se disent aujourd’hui victimes d’une « justice expéditive ».
Lire l’article en entier

People & Baby : patron, par ici la monnaie !

Dans le très très long conflit opposant le syndicat CNT santé social à l’entreprise People and Baby nous vous donnons rdv vendredi 29 juin à la Cour d’Appel de Paris pour demander la radiation (le report de l’appel) tant que l’entreprise People and Baby condamnée pour licenciement abusif et discrimination syndicale n’aura pas payé ce qu’elle doit aux cinq salariés et à leur syndicat !!
L’État et le patronat veulent par tous les moyens (répressifs et/ou juridiques) en leurs possession (...)

Journée de soutien à la section CNT People & Baby

Mars 2010, des camarades de la CNT se mettent en grève pour dénoncer les conditions de travail et d’accueil des enfants dans leur crèche mises en péril par la reprise en gestion de la société privée People & Baby.
Au lendemain de cette grève, elles sont toutes mises à la porte.
Novembre 2015, après plusieurs années d’une lutte acharnée contre la direction et les pouvoirs publics initiateurs de cette privatisation, la section attend de pied ferme le procès aux Prud’hommes qui aura (...)

Un grand merci chaleureux et solidaire à toutes et tous pour votre soutien !

En novembre 2021 était publiée une tribune contre l’acharnement antisyndical à People & Baby que nous subissons depuis plus de 10 ans. Celle-ci a contribué à faire connaître la lutte et la cagnotte de soutien. Au 28/12/2021, la caisse de solidarité a réuni un total de 13 576,85€ (cagnotte en ligne + chèques de soutien*), ce qui a représenté une part non négligeable des montants que nous avons pu verser à People & Baby (environ 17%). Les 83% restants ont pu être payés (...)

14 juin : journée sur la répression syndicale et la lutte à people and baby

SAMEDI 14 JUIN 2014
People & Baby, Les Lilas, postiers Répression syndicale, Privatisation des services publics
LA LUTTE CONTINUE !
Mars 2010, des camarades de la CNT se mettent en grève pour dénoncer les conditions de travail et d’accueil des enfants dans leur crèche mises en péril par la reprise en gestion de la société privée People & Baby.
Au lendemain de cette grève, elles sont toutes mises à la porte.
Juin 2014, après plusieurs années d’une lutte acharnée contre la (...)

People & Baby : 10 ans ça se fête, contre le patronat on n’oublie pas !

People & Baby : 10 ans ça se fête, contre le patronat on n’oublie pas !
Il y a 10 ans jour pour jour, la section CNT Petite enfance en lutte occupait jour et nuit les locaux de l’entreprise People & Baby dans les quartiers bourgeois du VIIIe arrondissement avec les camarades de la confédération et les parents de la crèche Giono.
Révoltées par les réponses de la direction suite à leur grève (mises à pied puis licenciements abusifs), les travailleuses ont mené l’occupation pour (...)

People & Baby aux prud’hommes pour atteinte au droit syndical

Lundi 30 novembre prochain, les prud’hommes de Paris devront statuer sur une affaire emblématique à plusieurs titres.
En effet, en mars 2010, cinq salariées, syndiquées à la Confédération Nationale du Travail, sont poussées à la porte de la halte-garderie Giono, dans le 13è arrondissement de Paris, après voir dénoncé pendant plusieurs mois les mauvaises conditions de travail et d’accueil des enfants depuis la reprise en gestion de cette structure en délégation de service public par une (...)

Victoire de la CNT : People & Baby condamnée pour discrimination syndicale !

Il y a sept ans, une section CNT entamait une lutte éprouvante pour dénoncer la privatisation de la Petite enfance entreprise par la ville de Paris et sa gestion libérale des structures d’accueil du jeune enfant. À l’époque la mairie, en choisissant l’entreprise People & baby au détriment de l’associatif et du service public pas assez rentable et trop coûteux à leur yeux, cautionna de fait le privé au détriment du public.
C’est à ce moment-là que cinq salariées nouvellement employées (...)

20 décembre : refusons la privatisation de la petite-enfance

Discrimination anti-syndicale dans la petite enfance Après la condamnation de People & Baby, demandons des comptes au donneur d’ordres : la Ville de Paris !
Dans sa politique de désengagement des services publics municipaux, la Ville de Paris a fait depuis plusieurs années le choix de se passer de structures locales d’accueil dans la petite enfance (crèches et haltes garderies) au profit de partenariats avec des grandes entreprises : People & Baby, créé en 2004, a ainsi pu mettre (...)

Discrimination syndicale : à nouveau condamnée, People & Baby refuse encore de payer !

Après avoir été condamnée aux prud’hommes en novembre 2017 pour discrimination syndicale, People & Baby a vu sa demande de suspension de l’exécution provisoire du jugement rejetée le 2 mars 2018 par la Cour d’appel de Paris : l’entreprise doit donc payer sans délai les indemnités aux salariées illégalement licenciées ainsi qu’à la CNT, et ce malgré sa décision de faire appel du jugement prud’homal. En dépit de ces deux condamnations successives, People & Baby n’a toujours pas versé (...)